Tél. 02 96 79 22 32

“Se mobiliser contre les importations”

Edwige Kerboriou, Secrétaire générale de la FDSEA 22

« Il y a des points positifs, comme la marche en avant à partir de la prise en compte de nos coûts de production dans la construction des prix. Mais les dispositifs légaux pour obliger industriels et distributeurs à jouer le jeu nous interrogent. Nous espérons que les prochaines négociations commerciales seront moins âpres que par le passé. Autre satisfaction : il n’y a pas eu de surtransposition à la française des normes européennes concernant l’interdiction de la caudectomie ou de la castration en porc, le transport des animaux vivants, l’arrêt de l’élevage de pondeuses en cage… »

Jean-Marc Lohier, responsable de la section laitière restait tout de même prudent. « Mais attention, ce n’est qu’une ébauche de la loi de demain. Restons vigilants. » Avant d’ajouter : « Emmanuel Macron, à Rungis, nous a aussi promis un juste prix payé permettant de vivre dignement. Mais on nous précipite vers une alimentation à deux vitesses : notre montée en gamme à travers des cahiers des charges plus durs face aux produits importés moins disant des accords bilatéraux… »

Enfin, les responsables ont relayé l’appel au blocage par la FNSEA, du 11 au 14 juin, de la raffinerie de Donges (44) qui achète de l’huile de palme à l’étranger, menaçant la filière colza. « Pour mettre fin aux importations qui ne respectent pas nos standards et aux distorsions de concurrence intolérables. »  Objectif : 50 Costarmoricains, mercredi 13, de 7 h à 21 h sur le lieu de manifestation.

Source : Paysan Breton Juin 2018